inhtogo

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
inhtogo

« santé et sécurité au travail »

L’INH dans la dynamique de garantir la « santé et sécurité au travail »

Pour répondre à l’une des exigences des normes qualité, l’INH a organisé à l’intention de son personnel, une formation sur la « santé et sécurité au travail ». Cette formation vise essentiellement à amener le personnel de l’institut à maîtriser et à mesurer constamment les risques sur le lieu de travail afin d’effectuer sa tâche en toute sécurité. Pour faire bénéficier l’ensemble du personnel, la formation se déroulera en quatre (4) vagues.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ouverte officiellement le mardi 16 septembre dernier par la Directrice de l’Institut, cette formation est assurée par le Responsable qualité de l’INH, M. Tayi Edem.

Retenons que la santé et la sécurité au travail est une démarche interdisciplinaire, associant employés et employeurs, dans le but de créer un lieu de travail favorable à la santé et de lutter contre la « Discrimination salariale selon l’état de santé ». En d’autres termes, ce sont des conditions et facteurs qui affectent, ou pourraient affecter, la santé et la sécurité des employés ou d'autres travailleurs (y compris les travailleurs temporaires et le personnel détaché par un sous-traitant), des visiteurs, ou de toute autre personne présente sur le lieu de travail.

Pourquoi la santé et sécurité au travail ?

Un accident de travail est une perte énorme pour une entreprise. En cas d’accident d’un personnel sur le lieu de travail, l’activité risque d’être interrompue, ce qui entraîne l’insatisfaction de la clientèle et éventuellement des pénalités de retard. L’indisponibilité de la victime peut perturber pour longtemps le fonctionnement de l’entreprise.

 

Laboratoire de Biologie Moléculaire

Surveillance de la Grippe au Togo

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-bidi-font-family:"Times New Roman";} La grippe est une maladie très contagieuse et source de morbidité et mortalité dans le monde. Au Togo, la survenue des cas suspects de grippe aviaire A/H5N1 humaine entre 2007 et 2008 dans les localités situées à quelques kilomètres de la ville de Lomé et les cas de syndromes grippaux entre Avril et Décembre 2009 notifiés à la suite de l'émergence de la nouvelle grippe pandémique A/H1N1 humaine, ont élucidé la nécessité de mettre en place la surveillance de la grippe.

L’objectif de cette étude consiste à décrire la mise en place de la surveillance des Syndromes grippaux et les résultats obtenus entre Avril 2010 et Décembre 2012.

Un total de 955 écouvillonnages naso et oropharyngés ont été réalisés chez des patients ayant répondus à la définition d’un syndrome grippal. L’analyse par la technique de biologie moléculaire (RT-PCR) a montré que 236 prélèvements (25%) étaient révélés positifs aux virus grippaux; Les symptômes cliniques associés significativement à la présence du virus grippal étaient la toux et l’écoulement nasal. Le pic d’activité des virus grippaux était observé aux mois de Mai et Octobre. Le virus pandémique A/H1N1 (2009) était prédominant en 2010 tandis que le type B avait circulé majoritairement en 2011. Le sous-type saisonnier A/H3N2 avait circulé tout au long de l’année 2012

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US;} Trouver notre article publié sur la surveillance de la grippe au Togo en cliquant sur le lien suivant http://www.biomedcentral.com/1471-2458/14/981/abstract

Lire la suite...
 

Lutte contre la maladie d'Ebola

Les agents chargés du contrôle sanitaire à l'aéroport de Lomé renforcés

Dans le cadre de la surveillance épidémiologique aux frontières, l'Institut National d'Hygiène (INH) en collaboration avec la Direction de l'Assainissement et la Société aéroportuaire, a organisé le 28 août dernier, une formation à l'intention des Agents chargés du contrôle sanitaire à l'aéroport de Lomé. Objectif: Renforcer le contrôle sanitaire à l'aéroport de Lomé dans le contexte actuel de la riposte contre la maladie à virus  Ebola en amenant ces techniciens à mieux faire leur travail dans la rigueur et dans le respect des normes d’hygiène et de sécurité.