Photo de famille des participants à l'atelier

Dans le contexte de l’approche « un monde, une santé », qui implique plusieurs domaines notamment l’environnement, la santé animale et la santé humaine,  et dans le souci de renforcer les capacités de préparation, de prévention et de riposte à la grippe, le Togo révise son Plan national de préparation à la pandémie grippale.

L’objectif est d’amener le pays à se conformer aux recommandations et directives récentes de l’OMS,  mais aussi de  consolider les changements et progrès de la surveillance de la grippe réalisés depuis 2010. «En effet la surveillance de l’influenza aviaire hautement pathogène A/H5N1 devrait prendre en compte l’interface homme-animal dans le contexte d’« un monde, une santé. Le risque potentiel étant plus important pour la santé humaine d’autant plus que la grippe aviaire chez la volaille est devenue récurrente au Togo depuis 2007.  Il apparaît ainsi nécessaire de réviser le plan de préparation à la pandémie grippale, de mettre à niveau les connaissances des principaux acteurs puis d’effectuer une évaluation du risque de pandémie grippale », a précisé l’équipe de l’organisation de l’atelier.

La recommande de l’OMS qui encourage tous les pays à revoir et à mettre à jour leur plan de préparation aux pandémies grippales  à la suite de l’épidémie de grippe pandémique de 2009, tient lieu de la probabilité élevée de survenue et de la gravité potentielle des pandémies de grippe.

Le travail de révision du Plan a été abattu au cours d’un atelier qui s’est déroulé du 12 au 16 Juin 2018 à Hôtel Saint-Georges de Tsévié. La rencontre a regroupé une trentaine d’acteurs de divers services des ministères en charge de la santé, de l’élevage et de l’environnement, conformément a l’esprit de l’approche « un monde, une santé ». Cette session faite en plénière et en travaux de groupes, a permis aux participants de s’attendre sur les activités à mener pour répondre efficacement à toute menace de pandémie grippale au Togo.

Déroulement des travaux en plénière

 Ce plan révisé vient s’ajouter à un autre arsenal dont dispose déjà  le Togo, notamment le système de surveillance sentinelle de la grippe qui permet d’assurer la circulation du virus et d’améliorer les capacités d'enquête et de riposte aux flambées épidémiques dans le pays.  « Ce système a permis au pays de réaliser beaucoup de progrès dans la surveillance de la grippe. Il  est effectif depuis avril 2010 avec deux sites sentinelles dans la ville de Lomé pour la surveillance des syndromes grippaux. Il a été renforcé en 2015 par la création de trois autres sites pour la surveillance des infections respiratoires aiguës sévères (IRAS) dans les villes de Tsévié et Dapaong en plus de celui de Lomé », a affirmé l’organisation.

Pour rappel, divers plans nationaux de préparation à la pandémie grippale ont été élaborés depuis 2007 à la suite de la pandémie A/H5N1.  Le plan de préparation à la pandémie grippale a été révisé en 2010 après la pandémie du virus A/H1N1 de 2009.

 

Recherche