La surveillance de la grippe au Togo était le centre d’intérêt d’un atelier de travail tenu du 14 au 18 février 2017 à l’Hôtel Agla d’Agbalépédogan. Cette rencontre a pour but de réviser et de mettre à jour des documents de protocole de surveillance de la grippe,  élaboré 2010 et mais aussi d’actualiser les procédures de laboratoire pour le diagnostic de la grippe au Togo, sur la base des nouvelles directives de l’OMS.

Elle a connu la participation de dix (10) acteurs de la surveillance de routine de la grippe au Togo. Il s’agit des responsables de la division de la Surveillance Intégrée des Maladies urgences sanitaires et de la riposte ; des cliniciens des sites sentinelles de surveillance de l’Hôpital de Bè et du Service de Santé des Armées ; d’un infectiologue du CHU Sylvanus Olympio et des responsables du laboratoire national grippe.   Durant les 5 jours de travaux, les participants ont passé en revue les différentes parties du  protocole

de surveillance de la grippe de 2010 tout en l’actualisant selon les informations disponibles dans le document révisé de l’OMS.  Ledit atelier rentre dans le cadre de la mise en œuvre du projet du Gouvernement des Etats Unis d’Amérique pour le renforcement de la surveillance de la grippe, financé par le CDC à travers un Notice of Award (NOA). Ce projet, soumis conjointement par l’Institut National d’Hygiène (INH) et la Division de la Surveillance intégrée des maladies, vise à améliorer les capacités du Togo à assurer la surveillance de routine de la grippe, à détecter les cas et à répondre rapidement aux épidémies, afin de contribuer à une meilleure santé des populations.

Pour rappel, l’appui du CDC au Togo dans la surveillance de la grippe remonte à 2009. En février 2010, le CDC/Namru3 a accompagné le Togo dans la mise en place du laboratoire national grippe, en appuyant l’INH en équipement et dans la formation d’une équipe de techniciens pour le diagnostic de la grippe.

De nos jours, la surveillance de routine de la grippe est nettement améliorée. Le nombre de sites de surveillance pour la collecte des échantillons de cas de grippe est passé de un en 2010 (l’hôpital de Bè) à 5 en  2016, avec l’inclusion du Centre Hospitalier des Armées, du CHR de Tsévié, du CHR de Dapaong et de l’Hôpital pédiatrique de Dapaong. Ainsi, chaque année, plus de 500 échantillons sont analysés par PCR et les résultats du Togo sont partagés à travers le réseau OMS pour la surveillance de l’Influenza.

Recherche

Menu

Visites